samedi 28 septembre 2013

Et si c'était l'hyperthyroïdie....par Fannie


Voici mon témoignage, qui sera peut être utile à certaines d'entre nous...

Je suis actuellement enceinte de 10SA. Les nausées ont commencé à 6 SA et ont été très fortes dès le début.
Au bout de deux semaines, ce que j'ai identifié comme étant une hyperémèse gravidique a commencé.
Pendant une semaine, je ne pouvais plus rien avaler ni boire, ce qui m'a conduit a une hospitalisation car j'avais perdu 7 kg et était complètement déshydratée.

J'ai eu la chance de tomber de suite sur un médecin compréhensif qui connaissait la maladie. L'hospitalisation a eu lieu dans la pénombre, activités et visites déconseillées, mais je me suis autorisée quelques visites qui m'ont permis de tenir le coup. Le zophren a fini par calmer les nausées, mais mon médecin n'a pas voulu me laisser sortir avec ce traitement.

A la sortie, il m'a adressée à un endocrinologue, car mon bilan thyroïdien était très mauvais. Celui-ci m'a diagnostiqué une hyperthyroïdie, repsonsable des vomissements et de la perte de poids importante. Je suis donc sous traitement. Ce n'est pas encore parfait, mais je vomis beaucoup moins. Et surtout, cela rassure de savoir qu'il y a une autre cause que la grossesse.

Je tenais à faire part de mon expérience afin d'inciter toutes les futures mamans à demander un bilan thyroïdien à leur médecin. Le mien l'a fait en me diant "ça ne donne jamais rien, mais faisons le quand même..." et finalement aujourd'hui c'est grace à cela que je me sens mieux...


4 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour ton témoignage (et merci à Rozenn qui continue à faire vivre le blog et dont sa modification est très réussie!).
    Ton témoignage est important car tu as eu la chance de "tomber" sur un médecin qui t'a vraiment écoutée et qui t'a proposé une solution.
    Pourrais-tu nous dire quel est l'hôpital où tu as été , ainsi que l'endocrinologue?
    Bon courage, belle grossesse!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas sur Paris. J'ai été hospitalisée à la clinique de Compiègne. Et l'endocrinologue qui m'a suivie est installé juste à côté, à La Croix Saint Ouen.

    L'hyperthyroidie gestationnelle transitoire ( HTG le petit nom de cette maladie ) est une maladie du premier trimestre de la grossesse. Mon calvaire a donc cessé au bout de 3-4 mois de grossesse. Aujourd'hui j'attend avec impatience l'arrivée de ma fille dans quelques jours.

    A savoir aussi : l'HTG ne provoque pas que des vomissements, mais bouleverse tout l'organisme et entraine notamment des baisses de moral importantes qui rendent la maladie encore plus difficile à supporter... Je sais aujourd'hui qu'il me sera difficile de me lancer dans une nouvelle grossesse, puisque le medecin m'a précisé qu'elle se deroulerait très certainement de la même manière.

    Mais je changerai peut être d'avis à l'arrivée de mon bout de chou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fannie,

      j'ai moi aussi fait de l'hyperthyroïdie (en plus de l'HG)au cours de ma 2e grossesse. Je n'ai malheureusement pas pu mener cette grossesse à terme (ni largactil, ni zophren n'avait d'effet), et on ne s'est rendu compte de l'hyperthyroïdie qu'après coup (la page verso de mes analyses n'avaient pas été vue par l'hôpital... no comment!) Par contre j'ai eu deux sons de cloche différents : une gynéco m'a dit que l'hyperthyroïdie ne pouvait pas être soignée en cours de grossesse, à cause des traitements trop agressifs pour le bébé, alors qu'une endocrinologue m'a indiqué qu'elle pouvait préconiser un traitement...
      Qu'en est-il pout toi? Quel traitement as tu suivi à l'époque?

      Supprimer
  3. En effet, le traitement est compliqué car l'hormone qui nous rend malade est indispensable au bon développement du bébé. J'ai donc eu un traitement (propylex) à petite dose pour faire diminuer le taux d'hormones avec prises de sang régulières pour vérifier que ça je descendait pas trop bas... Ca n'a pas été miraculeux, mais ca m'a permis de me sentir un peu mieux tout de même...

    RépondreSupprimer