lundi 14 mars 2011

hyperémèse gravidique

C’est que aujourd'hui que je peux donner un nom aux pb que j’ai eu pendant ma grossese .”hyperémèse gravidique”.

Je me retrouve exactement dans les histoires de votre blog.

A partir de la 6eme semaine de grossese j’ai vomis toute la journée, j’ai essayé montilium,primpéran,j’allais chez mon médecin tous les jours parceque rien ne m’empéché de vomir.

je vomissais toute les 5min,je m’achetais de l’eau gazeuze pour au moins avoir quelques chose a vomir,je mangais des litres de glaces a la vanille, mais ca été du non stop la journée la nuit.

Une semaine à la maison dans cette état sans que le medecin s’inquèete.
Mon mari me voyant dépérir a appelé le samu, ils ont demandé que je me pèse, j’avais perdu 10kg en 1 semaine ils sont venu de suite je n’arrivais plus a marcher tellement épuisé plus de force.

Quand je suis arrivé à l’hopital, il ne savait pas ou me mettre je suis résté toute la jounnée dans le service des urgences.

ils ont décidé finalemet de me mettre au service gastro...

ca été horrible surtout que mes mains ne supporté plus les perfusions.donc ils m’ont mis un catétere au niveau du cou,ca été horrible parceque j’avais des douleur plus vomissement!!!!

Apres 1semaine dans ce service, ils ont décidé de me mettre dans le service maternité.

On a voulu m’enfermer dans le noir ,sans tel sans visite. j’ai refusé,mais je n’avais pas le choix.

Ils ont amené une psy pour me consulter et la elle a vu que la bébé été désiré que je n’avais aucun pb psycologique ,grace à elle ont m’a laissé voir mon mari, la tv et tel.

ca a durer jusqu’a 5mois de grossese.
Jusqu’au jour ou un auriculotérapeute est venu me consulter a l’hopital j’ai le souvenir qu’il m’a mis des aiguille dans les oreilles et m’a appuyer au niveau de la hernie hiatale,j’avais tres mal a cette endroit ,mais il m’a dit ne vous inquietez pas ca va passer vous irez mieux.je ne l’avais pas cru.

Le lendemain j’ai pu manger et ne vomir que environ 5min apres ,alors que précédamment je vomissais tous tous tout de suite ,meme l’eau,et j’été obligé de cracher ma salive dans un verre impossible a garder ma salive ,la nuit le coussin été mouillé de salive.

l’hopital a accepter a ce qu’il viennent me consulter car ils étaient déséspéré ils ne pouvaient plus rien faire pour moi +chute de potassium importante.
On avait commencé a me parler d’intéruption de grossese.
donc ils avaient rien a perdre .

je ne sais pas si c’est grace a lui mais une semaine apres j’ai pu rentrer chez moi.

Autre chose que j’ai oublié de dire,je suis sorti une fois de ma chambre avec tous les tuyaux pour prendre l’air et la j’ai vu un oranger ,pas tres mur,assez acide ,j’en ai fait une cure se jour la ,je me suis rendu compte que ca me faisais du bien .donc je me faisais amener par mon mari des kg d’orange et de clémentine,les infirmieres trouvait tres agréables en rentrant dans ma chambre car l’odeur avait changé et je voulais a tous pris sortir et rentrer chez moi parceque j’arrivé a garder quelques repas.

Je vomissais le matin et quand je prenais la voiture,et parfois les apres midi.
ca été un soulagement ,j’ai voulu reprendre le travail,pour pas rester enfermer à la maison a 7mois de grossese,mais sans oublier de prendre 1kg de clémentine le matin et 1kg de clémentine l’apres midi ,je vomissais mais 2fois ou 3fois maxi au travail.

On avait découvert que je faisais du diabete gestationel mais je ne pouvais m’enpecher de manger ce fruit car c’été mon seul remede.

En allant chez le gynéco à 8mois de grossese il m’a dit qu’il devait m’hospitaliser d’urgence et qu’il allait me provoquer l’accouchement en prenant un médicament,car j’avais de l’albumine dans les urines et apparament il avait eu une mauvaise experience avec une patiente donc il ne voulait pas prendre le risque surtout qu’il avait augmenté en 4h d’intervalle.

Quel soulagement pour moi de savoir que enfin j’allait accoucher.
mais ca été 1journée de torture car provoquer un acouchement à 8mois ce n’était pas du tout ce que on pense.

j’avais des contraction toutes les deux minutes et tres tres fortes.
j’avais 7h de contraction à intervalle de deux minutes et j’avais été ouverte que de 1cm.

le medecin est venu est il m’a percer la poche des eaux et la ca c’est multiplé par 1O les douleurs mais au moins il a fallut que 3h pour que ca s’ouvre de 9cm.

Apres cela au bout de 3poussé mon petit garcon de 3kg6 est venu au monde ,en tres bonnes santé et tres vif,le yeux grand ouvert.

Pendant toute ma grossese je n’ai pas pu profiter de la relation que femme enceinte normale pouvait avoir, mais des qu’il est sorti j’ai senti l’amour que j’avais pour lui ,je n’ai pas pu le lacher je dormais avec lui meme si c’est déconseillé,j’ai pu l’allaiter pendant 2ans et maintenant 5ans apres je veux avoir un autre enfant et je suis sur que je vais avoir le meme pb mais tous ses messages m’encouragent car je ne suis pas seul.
désolé j’ai été tres tres longues et avec des fautes d’orthographe.

mimi

4 commentaires:

  1. Je souffre aussi d'hyperémésie gravidique mais cela me soulage de voir que d'autres en souffrent et que je m'en excuse que d'autres en souffrent de façon encore pire que moi et mettent au monde un beau bébé en santé.

    L'hyperémésie gravidique est un mal sans mot, comment décrire ce malaise qui perdure et perdure sans cesse. Ce n'est pas que des vomissements, c'est la l'état de fatigue extrême dans lequel on se retrouve, de ne pas pouvoir quitter la maison faute de vomir 10 fois dans l'auto et sans cesse à l'endroit où l'on va et de n'avoir en retour que l'incompréhension de son entourage qui répètent sans cesse que ce sont des maux normaux de la grossesse...

    Non ! Ce n'est pas normal de vomir sans cesse tout ce que l'on mange et d'avoir peine à avaler sa propre salive qui devient si épaisse qu'elle nous entrave la gorge, d'avoir constamment la faim et la soif qui nous grugent et de vomir quasi à l'instant de son absorption. J'ai aussi perdu beaucoup de poids et j'ai dû être hospitalisée pour déshydratation sévère. Dès que je me levais du lit j'avais de gros étourdissements et je voyais des points noirs devant moi. Chutes de tension, des cétones dans les urines, débalancement ionique important, surtout le potassium qui lorsque débalancé par les vomissements entraîne à son tour nausées et vomissements... Un beau cercle vicieux...

    Je suis rendue à 15 semaines, je me fais réhydrater par IV chaque semaine, je prend une quantité incroyable d'antiémétiques qui me font dormir à longueur de journée et s'avèrent par dessus le marché fortement inefficaces... J'espère que cela va bientôt cesser, je ne peux faire autrement que d'espérer.

    Par contre, petite lueur d'espoir au tableau, j'ai commencé l'acupuncture et même si ça ne règle pas tout le problème et que c'est dispendieux, ça me permet de passer une journée par semaine sans vomissements avec seulement de légères nausées. Les petites aiguilles dans les poignets et les oreilles s'avèrent efficaces malgré mes appréhensions face aux médecines alternatives.

    Bonne chance à celles qui vivent si difficilement le plus beau moment de leur vie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus beau moment de leur vie, non, il ne faut pas déconner. J'ai eu la chance de ne pas souffrir d'hyprémèse gravidique mais la grossesse n'a rien, mais alors rien d'agréable. Objectivement parlant. Le plus beau moment, c'est une fois qu'on a accouché et que le bébé est là entre vos bras... Bon courage à toutes :) !

      Supprimer
  2. Je suis heureuse, car grace a Kate Middleton , j'ai mis un nom sur mon état pendant mes grossesses et j'ai trouvé ce blog. J'ai vécu la même chose! Sentiment incroyable de ne pas être seule...

    J'ai eu 3 grossesses épouvantables. Aucune grossesse ne m'a épargné ces vomissements constants. Mon estomac s'est révulsé pendant 6 mois.
    Ma première grossesse m'a traumatisé. Les médecins ont développé la théorie du rejet de l'enfant et de ma grossesse et m'ont hospitalisé une semaine dans le noir sans visite (1997) j'avais perdu 3 kilos! Ma mère qui était infirmière a hurlé quand elle a vu une prescription de neuroleptique!. On me croyait folle . ( c'était en 1997) je suis sortie de l'hopital.

    Deuxième grossesse idem et 8 de tension,

    J'ai également interrompu à 7 semaines en 2007 une de mes grossesses car j'étais tellement faible que je ne pouvais me lever pour m'occuper à ce moment là de mes ainés dont mon fils de 2 ans. Aucun traitement n'a fonctionné.

    Au final J'ai eu 3 enfants, j'ai passé 18 mois de ma vie à vomir constamment !!
    Après, on oublie grace au bonheur de les tenir dans les bras. Sur le moment on voudrait mourir ! et il faut tenir jour après jour. Les époux ne savent plus que faire pour nous aider et nous soulager.

    Donc bon courage les filles, nos enfants sont magnifiques et sans carences, malheureusement 4 grossesses identiques et j'ai tenu bon pour 3 d'entre elles. sophie

    RépondreSupprimer
  3. Salut moi pareil 3emegrossese et toujours la même galere je souffre beaucoup les journee sont longues mais je prends aucun médicaments je préfère pas tener bon ca va passer c que une étape une mauvaise mais a la fin du bonheur

    RépondreSupprimer